Nous utilisons des cookies afin de fournir une expérience utilisateur fluide et conviviale sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez la politique d'utilisation des cookies. Pour en savoir plus

Découvrez le témoignage de Mika, titulaire du CAP Petite Enfance

Je m’appelle Michaël mais tout le monde me surnomme Mika. J’ai 34 ans et je suis célibataire. Je suis titulaire d'un BEP Sanitaire et Social ainsi que d'un brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur en accueils collectifs de mineurs (BAFA).

Au cours de mes études au lycée, j’ai eu l’occasion d’effectuer des stages en garderie et en école maternelle. Par la suite j’ai été intervenant bénévole dans une école maternelle pendant 10 ans. La directrice de cette structure m’a accordé sa confiance et cela m’a donné l’opportunité de réaliser différentes tâches.
 
Tout au long de la journée, mes missions étaient très variées : accueil des enfants, habillage, déshabillage, lavage des mains, aide pendant les repas à la cantine, soin des petites plaies… Je participais également à la réalisation de travaux manuels. Cela ressemble au travail d’un agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM). Cette période de bénévolat m’a permis d’acquérir de l’expérience !
 
Grâce à mon BAFA, j’ai également pu être animateur en colonies de vacances. Je m’occupais d’enfants qui avaient des troubles du langage. Je me suis également occupé de l’enfant en situation de handicap de mon ex-compagne. Cela m’a fait réaliser que c’est très difficile même s’il avait déjà 5 ans. Il n’y a pas que les enfants en bonne santé.
 
J’ai ensuite été animateur périscolaire pendant 3 ans. J’étais principalement affecté à la cantine. Ainsi, je m’occupais de la prise de repas ainsi que des activités extrascolaires avant que les enfants n’aillent à la cantine. J’étais en charge d’environ une trentaine d’élèves.
 
J’ai ensuite été sans activité pendant 4 ans à cause de problèmes de santé. Je suis en incapacité actuellement. J’ai mis cette période à profit afin de passer mon CAP Petite Enfance pour travailler avec des jeunes enfants dans des structures d’accueil comme des crèches.
 
Quand j’étais au lycée, je voulais être éducateur de jeunes enfants. Ma maladie ne me permettant pas de reprendre ces études, je me suis orienté vers le CAP Petite Enfance afin de réaliser mon rêve.
 
Alors que je faisais des recherches sur Google pour passer mon CAP Petite Enfance par correspondance, je suis tombé sur Culture et Formation. J’ai immédiatement pris la décision de faire une demande de documentation. Quelques jours plus tard j’ai reçu un appel d’une conseillère d’études pour discuter de mon projet de formation. C’était vraiment une prise de conscience.
 
Ma mère était avec moi et elle m’a encouragé à donner suite à cet appel. Je me suis donc inscrit. De plus, les facilités de financement ainsi que les conditions d’inscription étaient parfaites pour moi.
 
L’enseignement à distance m’a permis de travailler tranquillement et à mon rythme. C’est un point très important du fait de ma pathologie. Je pouvais réviser mes cours et faire mes devoirs comme je veux.
 
Les cours par correspondance m’ont permis de travailler de chez moi, d’être concentré et de ne pas allez à l’école. J’envoyais au moins 3 devoirs par mois et j’ai eu d’excellentes notes ! 
 
Comme je n’avais pas d’imprimante, j'ai étudié chez mes parents, dans leur bureau afin d’utiliser leur matériel informatique. Je révisais les livres avant de faire mes devoirs. L’organisation est très importante quand on suit une formation à distance et ma mère m’a beaucoup soutenu.
 
Je tiens aussi remercier ma grand-mère qui me faisait réviser. Elle a été d’une aide extrêmement précieuse du haut de ses 85 ans. Ma famille et mon entourage ont été formidables.
 
Je me suis inscrit en février 2015 et j’ai terminé mes cours et mes devoirs en décembre 2015 car je n’avais que les épreuves professionnelles à passer. J’étais également dispensé de faire des stages car je ne devais pas passé l’EP2 de par mon expérience professionnelle. J’aurais quand même voulu faire un stage dans une garderie.
 
Je suis très satisfait de Culture et Formation. Je n’ai pas eu beaucoup de contacts avec les professeurs mais à chaque fois que cela a été le cas, ils ont tous été très disponibles. Les membres de l’équipe pédagogique étaient très sympathiques et compétents. Ils fournissent un excellent service aux élèves. Quand j’avais une question, j’ai toujours eu une réponse avec en prime un très bon contact. Ils sont vraiment à l’écoute.
 
Les livres sont très complets et très soignés. Par ailleurs, la grande amplitude des horaires d’ouverture de l’école facilitent le contact avec les élèves. Le site internet ainsi que l’espace élèves sont également très bien faits. C’est facile d’avoir accès aux notes. Les corrections des devoirs sont faites très rapidement, en moins d’une semaine, surtout quand on est impatient de les connaitre comme moi !  
 
Grâce à Culture et Formation, j’ai obtenu mon CAP Petite Enfance en juillet 2016 ! Le fait de pouvoir travailler avec les enfants m’a vraiment motivé car c’est plus qu’une passion. Je suis fait pour ce métier.
 
Ce que j’apprécie le plus dans ce métier, c’est les enfants bien-sûr ! J’ai envie de les accompagner dans le début de leur vie et de participer à leur éducation. En effet, ce métier participe au développement des enfants. J’ai vécu dans un milieu exclusivement féminin et mon père ne s’est jamais occupé de moi. Cela m’a poussé à m’orienter vers ce métier. C’est le plus beau métier du monde. Il est épanouissant et enrichissant pour moi.
 
Pour exercer ce métier, il faut avoir le sens du contact, faire preuve de disponibilité et surtout de patience. Il faut aimer le métier que l’on fait notamment pour répondre aux besoins des enfants avec qui l’on travaille.

Avec mon CAP en poche, j’aimerais travailler dans une des haltes garderies de mon village voire dans une école maternelle. Bien-sûr je voudrais obtenir un CDI et être autonome dans mes missions.
 
Du fait de mon statut de travailleur reconnu en handicap, j’aimerais être sous la responsabilité d’un éducateur de jeunes enfants ou d’une auxiliaire de puériculture. J’aurais aussi pu passer le concours d’ATSEM mais je ne préfère pas à cause de ma pathologie. Je pouvais réviser mes cours et faire mes devoirs comme je veux.
 
Les cours par correspondance m’ont permis de travailler de chez moi, d’être concentré et de ne pas allez à l’école. J’envoyais au moins 3 devoirs par mois et j’ai eu d’excellentes notes ! 
 
Comme je n’avais pas d’imprimante, je me suis organisée pour travailler chez mes parents, dans leur bureau afin d’utiliser leur matériel informatique. Je révisais les livres avant de faire mes devoirs. L’organisation est très importante quand on suit une formation à distance et ma mère m’a beaucoup soutenu.

Culture et Formation est un établissement privé d'enseignement à distance spécialisé dans la formation de secrétaire médicale et soumis au contrôle pédagogique de l'Etat.
SAS au capital de 1.500.000 € - RCS Nanterre B 318 490 109

Plan du site - Mentions légales - Crédits - Règlement intérieur