Nous utilisons des cookies afin de fournir une expérience utilisateur fluide et conviviale sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez la politique d'utilisation des cookies. Pour en savoir plus

Don d'organes : de nouvelles mesures pour sauver des vies

Les règles concernant le don d’organes ont évolué depuis le début de l’année 2017. Cette évolution a pour vocation d’augmenter le nombre de greffons disponibles et de faciliter l’expression de son opposition au prélèvement.


La loi dite Caillavet
 

L’encadrement du don d’organes a été mis en place en France en 1976 avec la loi dite Caillavet. Avec ce dispositif légal, chaque Français est considéré comme donneur d’organes et de tissus présumé. Il s’agit du consentement présumé.

Toutefois, de son vivant il peut signifier son refus d‘être prélevé. Avant l’évolution de la loi, afin d’exprimer celui-ci, il faillait s’inscrire sur le registre national des refus, en renvoyant un formulaire et la copie d’une pièce d’identité par voie postale.

A partir du 23 janvier 2017, il sera également possible de le faire par internet. Ce formulaire permet aussi de ne s’opposer au prélèvement que pour certains organes ou tissus. L’inscription sur ce registre est révisable et révocable à tout moment. 

Le personnel médical devra automatiquement consulter ce registre du refus avant toute discussion sur le don avec la famille d’un défunt. 


Culture et Formation est un établissement privé d'enseignement à distance spécialisé dans la formation de secrétaire médicale et soumis au contrôle pédagogique de l'Etat.
SAS au capital de 1.500.000 € - RCS Nanterre B 318 490 109

Plan du site - Mentions légales - Crédits - Règlement intérieur