Select Page
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
cpt_formations
cpt_metiers
cpt_cours
Filtrer par catégorie
Animalier
École
Esthétique – Beauté
Fonction publique
Formation
Paramédical
Paroles d'élèves
Petite enfance
Social
Culture et Formation / Accueil / Petite enfance / 4 débouchés et métiers possibles après un CAP AEPE

4 débouchés et métiers possibles après un CAP AEPE

4 minutes de lecture

Vous avez obtenu votre CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance ? Félicitations ! Un marché de l’emploi particulièrement varié et dynamique vous tend les bras : avec 4,7 millions d’enfants de moins de 6 ans, dont 2,3 millions de moins de 3 ans, vous ne risquez pas de vous ennuyer ! Si, comme près de 80% des nouveaux diplômés, vous souhaitez travailler immédiatement après votre diplôme, nous allons vous aiguiller sur les métiers possibles. Grâce aux 14 semaines de stage effectuées durant votre formation, vous savez peut-être déjà si vous préférez vous tourner vers de l’accueil collectif ou individuel ? Ou si vous souhaitez passer le concours d’ATSEM ?

Nous vous informerons dans cet article sur la facilité de trouver un emploi, qui seront votre ou vos employeur(s), et ce que vous ferez de vos journées.

Suivez le guide pour découvrir tout de suite 4 débouchés possibles avec le CAP AEPE en poche.

Assistante maternelle

En France, il est très difficile de trouver une place en crèche, c’est pourquoi de nombreux parents se tournent vers une assistante maternelle (nous mettons ce métier au féminin, car peu d’hommes se tournent pour l’instant vers cette profession, même s’il y en aura de plus en plus à l’avenir…)

Vous travaillerez la plupart du temps à votre domicile, mais si vous êtes embauchée par une crèche familiale, vous devrez vous y rendre de temps en temps avec les enfants pour partager des activités d’éveils avec les autres nourrices, ainsi que des puéricultrices.

Pour devenir assistante maternelle, vous devez, en plus du CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (non obligatoire, mais fortement recommandé), obtenir un agrément délivré par la PMI (Protection Maternelle et Infantile).

Pour obtenir cet agrément, renouvelable tous les 5 ans, vous devez remplir certaines conditions, comme principalement démontrer vos compétences, occuper un logement décent permettant aux enfants d’avoir assez de place pour jouer et pour la sieste (en général, au minimum un 3 pièces. Si vous possédez un jardin ou un rez-de-jardin, c’est un vrai plus !). Ils souhaiteront aussi rencontrer votre conjoint si vous en avez un, pour être certains qu’il se montre aussi ouvert que vous à l’idée d’accueillir des enfants chez lui.

Les qualités requises sont la patience, la douceur, et le sens de l’organisation car avec 3, voire 4 enfants si vous souhaitez augmenter votre rémunération (elle part de 2,86 à 4,59 euros de l’heure par enfant, mais le salaire peut très vite grimper jusqu’à plus de 2000 euros en libéral, le chiffre monte avec le nombre d’enfants gardés), il faut être très rigoureux, méthodique et efficace quand on s’occupe de plusieurs bébés !

Avec le métier d’assistante maternelle, vous ne manquerez jamais de travail. 

Attention aux conflits avec les parents concernant les congés payés : c’est normalement à eux de décider des dates, mais vous serez parfois en position de force pour faire entendre votre voix, car ils ont plus besoin de vous que l’inverse, étant donné que vous n’êtes pas assez nombreuses.

petite fille qui fait de la peinture

Garde d’enfants à domicile

Aussi appelé “auxiliaire parentale”, ce métier s’exerce au domicile des parents, et est bien plus que du simple baby-sitting, c’est pourquoi les parents demandent très souvent de posséder le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance.

Elle s’occupe d’enfants âgés de 3 mois à 10 ans.(encore une fois, nous utilisons le féminin car la profession est très peu masculinisée, quoique les parents soient de plus en plus nombreux à préférer un jeune homme, notamment les mamans de familles monoparentales ).

L’auxiliaire parentale assiste les parents en leur présence, et les remplace quand ils ne sont pas là, allant par exemple chercher et déposer les enfants à l’école et à leurs activités, il est donc quasiment primordial de posséder le permis de conduire, sauf dans les grandes agglomérations, bien pourvues en transports en commun.

Elle peut être employée par les parents eux-mêmes, , ou par une association de SAP (Services à la personne) proposant des prestations de garde d’enfants.

A la maison, elle doit se montrer particulièrement fiable et responsable, discrète en la présence des parents, attentive et pédagogue avec les enfants, mais aussi douce et gentille comme une Maman… 

Sa journée est calquée sur l’emploi du temps de l’enfant, parfois du réveil au coucher si les parents travaillent beaucoup et finissent tard. L’auxiliaire parentale est en charge (parfois) de la préparation des repas, et doit (toujours) surveiller l’alimentation des enfants, selon les directives des parents. Elle surveille les devoirs des plus grands après l’école, c’est aussi pour cette raison qu’on attend de vous une bonne culture générale, développée pendant la formation du CAP AEPE (avec les cours de français, de mathématiques, etc.) Elle propose au plus petits des activités ludiques, pour favoriser leur éveil et leur développement.

Les offres d’emploi sont très nombreuses, et vous laissent le choix de trouver un poste d’auxiliaire parentale près de chez vous, et proposant une rémunération attractive. Il existe deux types de garde : la garde simple, chez une seule famille, ou la garde partagée (chez deux). Pour vous cela ne change pas grand-chose, il revient aux familles de s’organiser.

Aide auxiliaire de puériculture

Voici un métier que vous pouvez exercer dans de très nombreuses structures : crèches ou pouponnières, haltes garderies, milieu hospitalier, PMI, centres de soins pour enfants en situation de handicap…

Au service du bien-être des tout-petits (de 0 à 3 ans), votre fonction principale est de seconder la puéricultrice dans ses missions quotidiennes (soins du nouveau-né en maternité, préparation des biberons, bain et toilette, change, autant de notions étudiées en détail dans la formation au CAP Petite Enfance de Culture et Formation …). Vous assistez aussi la jeune maman, et la conseillez sur la façon optimale de prendre soin de son jeune enfant.

Encore une fois, patience et douceur sont les maîtres mots d’un(e) bon(ne) auxiliaire de puériculture. Vous devez être très précautionneux dans la manipulation des nourrissons, qui sont, vous le savez maintenant, très fragiles ! 

Ce métier peut évoluer vers la profession d’auxiliaire de puériculture : pour cela, vous devrez passer un concours (accessible à partir de 17 ans). Vous préparerez ensuite le DEAP (Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de puériculture). 

des mains d'enfants qui attrapent une balle molle

ATSEM

Vous connaissez déjà l’ASTEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), car son métier fait l’objet d’une épreuve de l’examen du CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance. Il y en a plus de 60 000 en France

Il faut être souriante et chaleureuse pour mettre les parents et les jeunes enfants en confiance, toute l’année, mais surtout le jour de la première rentrée, où les gros chagrins sont parfois de mise ! 

Ses missions consistent à seconder les professeurs des écoles maternelles, en classe, pour l’accueil du matin et au cours de la journée (suivi du protocole de mise à la sieste pour les petites sections, aide à l’utilisation du matériel scolaire, puis rangement et nettoyage de la classe en fin de journée). 

L’ATSEM assiste aussi les animateurs durant les activités périscolaires le midi et après la classe.

Le métier d’ASTEM est accessible par concours, obligatoirement avec le CAP AEPE (en externe), que certains d’entre vous ont peut-être préparé en même temps que leur CAP. En effet, dans le CAP AEPE, largement réformé en 2019, il existe des passerelles entre les 3 secteurs d’exercice des métiers de la Petite enfance que sont :

  • Les écoles  maternelles
  • L’accueil individuel (à son domicile personnel ou à celui des parents, comme salarié d’employeur particulier ou de crèche familiale)
  • L’accueil en collectivités, que ce soit dans les crèches dites “établissements d’accueil du jeune enfant” (EAJE) ou les accueils collectifs de jeunes mineurs types centres de loisirs.”

On le voit, les débouchés sont nombreux. Nous vous avons présenté ici les 4 métiers les plus fréquemment choisis par les titulaires du diplôme du CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance. Vous faites maintenant partie des 450 000 professionnels de la Petite enfance ! Avec ce diplôme, vous pourrez changer régulièrement de métier et de structure d’accueil, et vous vous épanouirez au contact des jeunes enfants.

Articles similaires