Select Page
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
cpt_formations
cpt_metiers
cpt_cours
Filtrer par catégorie
Animalier
École
Esthétique – Beauté
Formation
Paramédical
Paroles d'élèves
Petite enfance
Social

FONCTION PUBLIQUE

Fiche métier : Gardien de la paix

En tant que gardien de la paix, vous assurez des fonctions d’autorité et le maintien de la sécurité. Vous êtes une personne à l’écoute, vous savez agir avec diplomatie ? Ce métier est fait pour vous !

Métier de Gardien de la paix : quels débouchés ?

Fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, le gardien de la paix exerce sur le terrain au sein de la police nationale, la 1ère force de sécurité en France.

Son activité s’effectue en civil ou en uniforme et avec port d’armes. Selon sa brigade d’affectation, de nombreux métiers sont accessibles pour lesquels les missions varient: sécurité publique, police judiciaire, CRS, police de l’air et des frontières…

Le duo gagnant

En février 2021, inscrivez-vous à une formation et bénéficiez de 50% de remise sur la deuxième formation de votre choix*.

Plus d’infos

*Remise appliquée sur la formation la moins chère

Missions du gardien de la paix

Plus qu’un métier, une vocation

Agent de la Police nationale, en tant que gardien de la paix, vous effectuez des missions de contrôle et de surveillance.

Sous l’autorité des lieutenants et des commissaires de police, vous assurez la protection des citoyens et des biens, le maintien de l’ordre public, la défense des institutions et la garantie des libertés individuelles et collectives.

Libre à vous d’effectuer des missions d’ordre général ou de vous spécialiser (motard, maître chien, RAID, etc.).

Le gardien de la paix n’a pas de journée type, il agit selon les informations transmises par les centrales d’appels ou sur ordre de ses supérieurs hiérarchiques :

  • Vol de biens, cambriolage ;
  • Agression physique ;
  • Tapage nocturne ;
  • Délinquance, crime organisé, stupéfiants ;
  • Contrôle routier…

Le gardien de la paix peut faire le choix de se spécialiser dans un service spécifique de la Police nationale.

En fonction de son périmètre d’intervention, son quotidien varie du tout au tout :

  • Motard : il contrôle les axes routiers, sanctionne les infractions au code de la route;
  • Policier à cheval : son intervention se fait dans des lieux qui ne sont pas accessibles en voiture;
  • Maître-chien : il assure la recherche de produits illicites ou le secours aux victimes en montagne par exemple.
  • Policier du RAID (Recherche, Assistance, Intervention et Dissuasion) : il doit faire face à des situations extrêmes (ex : prises d’otages, actes terroristes ou arrestations de criminels);
  • Policier de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) : il veille à l’ordre public dans les quartiers sensibles (mettre fin aux trafics, aux agressions et aux vols);
  • Policier CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité) : il intervient lors de violences dans les manifestations. Il peut assurer la protection des personnalités publiques et la surveillance de résidences officielles.

Les spécialités sont très larges, il peut aussi bien pratiquer en tant que plongeur, spéléologue, policier en brigade des stupéfiants, etc.

Le policier doit faire preuve d’esprit d’équipe, avoir une bonne capacité d’écoute, de la disponibilité et de la bienveillance.

L’engagement au service de la nation et la droiture morale sont des valeurs fondamentales pour intégrer cette filière.

Le secteur et les débouchés

L’employabilité du policier adjoint

La police nationale recrute en permanence.

On dénombre aujourd’hui près de 155 000 fonctionnaires de police, le déploiement des forces de l’ordre n’a fait qu’augmenter ces dernières années et devrait continuer sa progression dans les années à venir.

Très polyvalents, les gardiens de la paix ont une multitude de fonctions selon leur domaine de compétences :

  • métiers de la sécurité publique avec l’assistance aux personnes, la prévention des actes de délinquance, le travail d’investigation… (affectation possible en Brigade Anti Criminalité, brigade motocycliste, brigade canine (maître-chien), prise de plaintes, aide aux victimes…) ;
  • métiers des CRS avec le maintien de l’ordre, les sections autoroutières, le secours en haute montagne, motard, sauveteur en mer ;
  • métiers de la police aux frontières avec le contrôle des flux migratoires, la lutte contre le travail clandestin ;
  • métiers de la police judiciaire avec le travail d’investigation, la lutte contre le crime organisé, la drogue, le terrorisme ;
  • métiers du renseignement…

Les possibilités d’évolution

Avec de l’ancienneté, le gardien de la paix peut passer des concours internes pour exercer de nouvelles responsabilités et évoluer vers un poste d’encadrement.

Au bout de 4 ans de service, il peut par exemple devenir brigadier, puis brigadier-major de police.

Selon son expérience, il pourra aussi passer l’examen professionnel pour le grade de brigadier ou s’orienter vers des concours internes pour les différents corps de la police nationale.

Il existe des formations qui permettent au gardien de la paix de se spécialiser comme maître-chien, moniteur de tir, motocycliste, sauveteur en montagne.

Demande de documentation


    Témoignages

    Vous êtes intéressé par l’une de nos formations?