Don d'organes : des peluches recousues pour sensibiliser les plus jeunes

Le don d’organe est un véritable défi pour le Japon. En effet, ce pays compte environ 14 000 patients en attente de greffe. De plus, selon l’initiatrice du projet Misa Ganse « seul 300 dons d’organes sont réalisés chaque année ».
 
Ainsi, afin de briser les préjugés, le gouvernement japonais lance une campagne de sensibilisation, auprès des plus jeunes, qui met en scène des peluches recousues. 
 

Briser les tabous


Au Japon, la pose du diagnostique de « mort cérébrale » a toujours fait débat à cause de croyances religieuses encore très ancrées, de lois trop restrictives et du manque de dialogue à ce sujet. Ce n'est qu'en 1997 que le pays reconnaît officiellement cet état comme un signe de mort clinique.

Et dans le pays qui compte près de 127 millions d’habitants, les transplantations d'organes sont vus comme « contre-nature » et « tromperaient la mort ». 

Ainsi, pour lutter contre ces tabous, l’agence Dentsu a lancé un projet appelé “Second Life Toys”. Le principe est de donner une nouvelle vie à des peluches venues du monde entier en remplaçant les parties manquantes avec des pièces d’autres peluches à l’image d’une réelle greffe d’organe.

C'est donc un parfait projet pour une bonne cause. Le plus de l’opération : les peluches sont destinées aux enfants pour ainsi leur ancrer cet élan de solidarité.

Culture et Formation est un établissement privé d'enseignement à distance spécialisé dans la formation de secrétaire médicale et soumis au contrôle pédagogique de l'Etat.
SAS au capital de 1.500.000 € - RCS Nanterre B 318 490 109

Mentions légales - Crédits - Règlement intérieur