Obésité : la télé-réalité aide des chercheurs à comprendre les régimes

Des chercheurs américains ont suivi pendant six ans seize participants de la téléréalité The Biggest Loser de la saison 2009. Cette émission a pour but de récompenser la perte de poids la plus spectaculaire réalisée par un des participants en surpoids ou obèses.

Après le programme télévisé, au cours du suivi effectué par les chercheurs, la moitié des volontaires ont repris 70 % du poids perdu et deux d'entre eux sont même plus gros qu'avant l'émission.

Le corps ralentit la dépense calorique des personnes au régime


Selon cette étude, le métabolisme essaie de ralentir la perte de poids. Par exemple, un candidat qui était passé de 195 à 86 kilogrammes pendant The Biggest Loser, puis qui est remonté à 130 à la fin du programme, dépense 800 kilocalories de moins au repos par jour qu'un homme à la même physionomie n'ayant jamais pesé plus lourd. Ce phénomène métabolique propre aux personnes ayant suivi une diète stricte ralentirait volontairement la perte de poids en freinant la dépense calorique. 

Par ailleurs, les régimes stricts font baisser les niveaux de l'hormone de la satiété. En effet, les chercheurs ont constaté que ces hormones étaient quasiment absentes de l'organisme des participants après l'émission. Et six ans plus tard, elle reste rare.

Ce s'explique par le fait que la privation alimentaire provoquerait une baisse de la sécrétion de cette hormone. Ainsi, après un régime très restrictif, le corps élimine moins les calories et pousse à manger davantage ! 

Culture et Formation est un établissement privé d'enseignement à distance spécialisé dans la formation de secrétaire médicale et soumis au contrôle pédagogique de l'Etat.
SAS au capital de 501.000 € - RCS Nanterre B 318 490 109

Mentions légales - Crédits - Règlement intérieur